Portrait Anita Messere

Nom : Anita Messere

Election : Municipalité

Commune : Lausanne

Parti politique : UDC

1) Pourquoi vous engagez-vous?

Je n’accepte pas le fatalisme. Chacun a un pouvoir de décision sur son avenir et son environnement. Je veux proposer des solutions, raison pour laquelle je consacrerai mon énergie en faveur d’un développement plus réfléchi et surtout mesuré. La croissance démographique induit des conséquences négatives sur la qualité de vie des habitants, toutes nationalités confondues.

2) Que pensez-vous apporter à votre commune, municipalité?

Logement: La Ville bétonne ses campagnes pour des personnes qui ne sont pas encore là avec les sous des Lausannois. Résultat: Aucune détente immobilière perceptible. Il faut rétablir les priorités: Les Lausannois d’abord, ce sont eux qui paient. Sécurité: Depuis l’ouverture incontrôlée des frontières, une inquiétude latente règne à Lausanne. Il faut plus de police. Non pour verbaliser le citoyen mais pour arrêter le délinquant. La police n’est pas là pour remplir les caisses mais rendre service à la population. Mobilité: Les extrémistes verts souhaitent que la ville soit un grand Zermatt. Plus réaliste, je suis pour une mixité des transports. Mais pas de tram, trop dangereux. Travail: Les entreprises étrangères affluent mais sans impact sur les 5500 chômeurs actuels. Il faut limiter la concurrence de la main d’œuvre extérieure. La ville doit embaucher les Lausannois en priorité : 2/3 des travailleurs de la ville habitent ailleurs! Social: Lausanne, généreuse jusqu’à l’absurdité, a un déficit de 2 milliards. L’immigration a un effet sur le gâteau social : la part de chacun va diminuer. Il faut cesser cette politique qui attire toujours plus de bénéficiaires d’aides sociales. Lausanne n’en a pas les moyens.