« … la moitié des sièges dans les parlements »

La parité, déjà Iris von Roten, la grande féministe alémanique*, épouse du conseiller national valaisan auteur d’une motion demandant le suffrage féminin, fut tellement fâchée du résultat négatif de la première votation fédérale du 1er février 1959 qu’elle écrivit la même année Frauenstimmrechtsbrevier. C’est une sorte de pamphlet où elle déclare avec force : ce ne sont pas seulement les droits de vote et d’éligibilité qu’il nous faut, c’est la moitié des sièges dans les parlements.

*Signalons que ses livres, dont Frauen im Laufgitter qui fit scandale à l’époque, n’ont jamais été traduit en français. Heureusement que le film docu-fiction inspiré du livre de l’historien Wilfried Meichtry Amours ennemies lui rend hommage.